« One Bag Travel » ou comment voyager léger

La simplicité est la sophistication suprême.

(Léonard de Vinci)

😎

Bonjour à toutes à tous !

En guise d’introduction de ce blog que nous alimenterons avec les différentes expériences de notre voyage, petit retour sur le contenu de mon sac qui a suscité bien des débats avant notre départ.

Quand on prépare son sac pour 8 mois de voyage on a tendance à vouloir emporter toute sa maison en se disant qu’on aura forcément besoin de tout. La première erreur est de croire qu’on a besoin de plus d’affaires pour voyager 8 mois que pour partir 15 jours, et la deuxième est de penser que la vie en voyage est la même que la vie de tous les jours en terme de confort/contraintes.

IMG_5514

J’ai choisi de partir avec un sac de 25L après avoir bien étudié le problème. Avec un sac de 80L vous trouverez toujours quelque chose de plus à ajouter « au cas où » ou « si jamais vous faites ci ou ça ». C’est la troisième erreur. Si on vous donne 10h pour accomplir une tâche au travail, il y a des grandes chances que vous preniez effectivement 10h pour le faire ; alors que si vous savez que vous pouvez quitter votre travail une fois la tâche terminée, vous trouverez forcément une solution pour la terminer en 3h et rentrer chez vous plus tôt. C’est pareil avec le sac de voyage : pour chaque problème il y a une solution (guides de voyage dématérialisés, photos avec les smartphones, etc.) et avec un minimum de motivation on y arrive.

L’idée maitresse du voyage minimaliste c’est de minimiser l’impact sur le voyage de ce qu’on amène avec soi. Le but est de se simplifier la vie au maximum en cherchant le meilleur compromis simplicité/confort.

Quels sont les bénéfices de voyager minimaliste ?

  • Avant tout plus de confort (pas de perte d’énergie à porter un sac de 15kg, moins de douleur de dos, plus de consignes, beaucoup moins de lessive à faire, etc.) ;
  • Moins de temps perdu et de frustration dans les transports (pas d’attente à l’aéroport, pas de risque de bagages perdus, pas de risque de bagages abîmés/ouverts, etc.) ;
  • Plus de sociabilité grâce à une apparence plus simple et modeste (plus de facilité à communiquer, moins de barrière matérielle, etc.) ;
  • Moins de risque (plus de facilité à surveiller ses affaires, moins d’arnaque/vol quand on se fond dans la masse, moins de risque de perte, etc.) ;
  • Vols moins chers en gardant uniquement un bagage en cabine ;
  • Plus de flexibilité lors des longs voyages puisqu’il n’est plus nécessaire de réfléchir au contenu du sac avant chaque nouvelle décision/changement de plan ;
  • Et enfin c’est (un peu) plus écologique (moins de lessive, produits plus durables, etc.).

Alors comment faire ?

Il faut bien comprendre qu’on ne peut de toute façon porter qu’un seul ensemble de vêtements en même temps, d’où l’idée de maximiser l’efficacité de chaque pièce en choisissant des matériaux qui ne sentent pas, se lavent facilement, sèchent rapidement, etc., tout en ayant bien sûr l’air correct et sans sentir le hippie après 3 semaines de festival…

La clé de voute de la panoplie est d’utiliser un matériau de base fonctionnel – la laine mérinos – du fait de ses propriétés principales : anti-bactérien (-> pas d’odeur même après plusieurs jours), régulation thermique (-> garde au chaud quand il fait froid, garde au frais quand il fait chaud), évaporation rapide (-> évacue la sueur et sèche rapidement après lavage/mousson), ne se froisse pas (-> pas de repassage et un compactage efficace), fibre fine (-> confortable et ne démange pas).

Tout cela permet de trouver sous-vêtements (caleçons, chaussettes), 1ères couches, 2èmes couches et accessoires (gants, bonnets, etc.) très efficaces. Et c’est là que se fait le principal gain de place : en prenant des pièces compactes et en petite quantité car beaucoup plus tenaces que les vêtements habituels.

Mais attention ! La condition sine qua non pour que tout cela fonctionne est bien entendu de se laver tous les jours ! Pas forcément de prendre une douche – tout dépend des conditions de voyage -, mais au moins de se laver quotidiennement les zones sensibles.

Pour le reste des vêtements il suffit juste de trouver des pièces compactables, et pour les chaussures d’emporter 2-3 paires de chaussures au maximum qui permettent de vivre sous tous les temps et de faire à peu près toutes les activités, tout en étant confortables et « pliables ».

Pour la high-tech, ce n’est pas compliqué de prendre des objects compacts et d’éviter les câbles et adaptateurs redondants en étant logique ; et pour la trousse de toilette on trouve quasiment tout en format de voyage et certains produits peuvent durer longtemps et avoir plusieurs usages.

IMG_5161

Pour les curieux, voici le contenu du sac qui sera éprouvé ces 8 prochains mois :

Vêtements :

  • 3 boxers en laine + 1 legging en laine + 1 maillot de bain séchage rapide
  • 3 T-shirts en laine + 1 pull en laine + 1 chemise en laine
  • 1 short déperlant + 1 pantalon déperlant + 1 ceinture
  • 1  veste légère + 1 doudoune + 1 imperméable/coupe-vent
  • 1 bonnet + 2 paire de gants + 1 cache-col en laine
  • 2 paires de chaussettes en laine + 1 paire de chaussettes chaudes en laine
  • 1 paire de boots en cuir + 1 paire de sandales + 1 paire de tong « pliables »

Accessoires :

  • 1 sac à puce + 1 loup + 1 paire de boules Quies
  • 1 serviette en microfibre
  • 1 sac à dos de 20L compactable au cas où
  • 1 sac « lave-linge »
  • 1 carnet + 1 stylo
  • 1 paires de verres solaires clipsables

High-Tech :

  • 1 Macbook + 1 Kindle + 1 iPhone (+câbles)
  • 1 GoPro
  • 1 chargeur mural 4 ports + 1 adaptateur international compact + 1 chargeur allume-cigare compact
  • 1 disque dur SSD 250Go
  • 2 batteries de secours
  • 1 paire d’écouteurs

Trousse de toilette (+ trousse à pharmacie non détaillée) :

  • 1 pain de savon Dr Bronner
  • 1 GoToob avec du gel douche Dr Bronner
  • 1 pierre d’alun
  • 1 brosse-à-dent pliable + 1 mini tube de dentifrice
  • 1 stick à lèvre
  • 1 coupe-ongle + 1 pince à épiler

Voilà ! Ce n’est que mon idée de la chose ; vous en verrez beaucoup d’autres sur Internet… Vous trouverez même des extrémistes qui vont encore plus loin et qui prônent le « No Bag Travel », mais plus haut je parlais de compromis et là je crois qu’on en manque justement un peu…

J’essaierai de temps en temps d’évaluer à l’usage et a posteriori mes différents choix pour vous dire ce qui fonctionne bien et ce qui était une mauvaise idée !

Bonne lecture de ce blog que l’on essaiera de remplir avec assiduité !

 

Quentin

P.S. : Si vous savez bien compter vous avez du vous poser la question de ma tenue durant la séance photo du contenu du sac. La réponse à la question est « oui ». 😉

 

3 réflexions sur “« One Bag Travel » ou comment voyager léger

  1. Moi qui dispose de nombreux sacs à dos de toutes les contenances, je ne sais comment tu arrives à tout faire tenir dans 25l! Cela nécessite un pliage et une rigueur extrêmes. Pas à la portée de tous… Bravo!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s